Nano-objets et matériaux nanostructurés moléculaires, macromoléculaires et supramoléculaires

Ce thème comprend à la fois des études théoriques et des approches expérimentales sur l’élaboration et la caractérisation de nano-objets. Dans le Grand Est, il se dégage clairement une activité très forte de chimie dans la fabrication d’objets nanométriques dans une approche de type bottom up. Parmi les nano-objet, on peut compter les matériaux carbonés, moléculaires et supramoléculaires. Le développement de nanomatériaux à partir de la chimie supramoléculaire et des polymères doit permettre l’émergence de fonctionnalités contrôlées, telles que la reconnaissance moléculaire, l’auto-assemblage ou encore les propriétés de transport à l’échelle de la molécule. L’originalité de cette démarche est d’offrir une approche “ d’autofabrication ” de nanoobjets de type bottom-up constituant une alternative et une complémentarité aux voies de nano-fabrication et de nano-manipulation utilisées en physique, de type top-down.
Elaboration et caractérisation des nanofils moléculaires par auto-assemblage (inorganique et organométallique).
Phénomènes de transport des nanostructures : modélisation reliant les caractéristiques d’un nanofiltre vis-à-vis d’un fluide.
Elaboration de nanofils métal-polymère par une technique d’électrodéposition au sein de membranes poreuses (Template Synthesis) avec et sans source ultrasonore.

Mots clef : nanotubes de carbone, matériau moléculaire unidimensionnel nanométrique, auto-assemblage, anisotropie des propriétés de conductivité thermique, électrique, propriétés mécaniques, chimiques, semi-conductrices, capteurs de gaz. réseaux orientés, CVD activés (plasmas de décharge ou microondes, filaments chauds, etc…), chimie supramoléculaire et des polymères, reconnaissance moléculaire, propriétés de transport à l’échelle de la molécule, nano-manipulation.

Responsables :

Suite au renouvellement du GdR, nous sommes en train de constituer un nouveau bureau avec de nouveaux animateurs de thématiques